Ouverture du Site le XX Août 2007 !

Bienvenue sur le site Artic, le site de l'Art. N'hésitez pas à visiter le forum !



Début en argentique : Matériel et pellicules.
Première étape : Sortir la pellicule !
Deuxième étape : Révéler le négatif.
Troisième étape : Les produits de développement.
Quatrième étape : L'agrandisseur.
Annexe : La planche contact
Tirage : Préparation


Quatrième étape : Les produits de développement.


L'appareil servant à développer les photos est un agrandisseur.

Il projette de la lumière vers une planche de travail, en passant par le négatif ; l'image du négatif s'imprime donc en positif sur le papier photo (me demandez pas comment, encore une histoire de chimie, trop pour une TL).




On dispose un margeur sous l'agrandisseur, afin de maintenir la feuille de papier dans les bonnes dimensions, et pour faire un joli petit bord blanc (de toutes façons on est obligé, sinon la photo serait pas maintenue).



Pour glisser le négatif dans son emplacement :


(Cliquez sur l'image pour voir en grand)

Passons ensuite aux réglages. La première chose à faire est de cadrer sa photo, en bougeant au besoin le margeur, orientation portrait ou paysage. En faisant monter ou descendre la colonne de l'agrandisseur, on fait en quelque sorte un zoom sur la partie à tirer. La netteté se règle sur une molette, sur le côté de la tête de l'agrandisseur. Attention à régler minutieusement cette ernière, sinon -> photo floue !

Maintenant, les réglages sur l'agrandisseur.

Le diaphragme : choisissez généralement une valeur moyenne (5,6 ou 8). 2,8 laisse entrer beaucoup de lumière, la photo sera imprimée rapidement. 11 ou 16 laissent entrer peu de lumière, la photo sera imprimée plus lentement. Ce diaphragme fonctionne exactement comme celui d'un reflex, pour ce qui est de la quantité de lumière qui passe.

Le filtre de contraste : de 0 à 5. Là encore, choisissez généralement une valeur médiane comme 2,5 ou 3. Pour 0 et 1 : quasiment aucun contraste, les gris sont très présents. Pour les forts contrastes, les noirs et les blancs apparaissent de manière très marquée au détriment des gris. Personnellemet, j'aime bien les filtres assez forts, entre 3 et 3,5, mais après ça dépend du négatif.


Sur certains appareils, il faut rajouter le filtre dans un autre emplacement :



Le minuteur : très important, il contrôle le temps d'exposition du papier. On peut pas travailler sans, à moins d'être costaud en chrono-tout-seul-maaaaaais-j't'avais-dit-de-compter-bordel ! Bref, il faut jouer du minuteur pour paufiner ses tirages.



Le temps d'exposition à la lumière : celui-ci dépend des photos, des négatifs, des réglages et du format choisi, c'est une question de feeling, mais il faut compter à peu près :

- 5 à 10 sec. pour un petit format
- 50 à 70 sec. pour un grand format.

Personnellement, je tire un négatif noir et blanc 400 ASA, sur un format 24x18, diaph 4 / filtre 3 ====> pas plus de 4 secondes. Juste histoire de donner un repère.

[ Discutez-en et posez vos questions sur le forum d'Artic ! ]



Écrit par Boulette.



Copyright Artic.