Ouverture du Site le XX Août 2007 !

Bienvenue sur le site Artic, le site de l'Art. N'hésitez pas à visiter le forum !



Mesure de la Lumière
Précisions sur la mesure Spot
La macrophotographie par Reverse lens
Les portraits avec Modèles



Mesure SPOT
Un petit thread où les aficionados de la mesure spot pourront rajouter leur contribution. Je me base surtout sur la photo en noir et blanc pour ce tuto, mais une photo en couleur en a besoin aussi. Cet article peut être vu comme une introduction facile au zone system, en prenant seulement compte de la partie prise de vue.


La mesure spot permet de cibler une très petite zone qui sera exposée comme "gris 18 %" sur la péloche ou le capteur, la zone visée sera donc de densité égale à 18. Un petit tour sur Wikipedia pour nous éclairer, mais c'est compliquééééééé ! A retenir, le blanc a une valeur de réflechissement de 100, alors que le noir se retrouve avec un zéro pointé. Le gris moyen flotte dans les 18. En gros hein. Une charte de gris pour vous aider, la partie de droite représente le gris 18 si j'me trompe pas.



Donc, pour exposer correctement une scène, il faut trouver le point de mesure adapté, qui change pour chaque type de photos, et surtout pour chaque photo. Par exemple, pour un portrait, on prendra la mesure sur une partie du visage éclairée correctement, de façon à ce qu'on ait ni sur-expo, ni sous-expo.

En concert, avec une focale longue, on prendra la mesure sur le visage d'un musicien au premier plan, de façon à avoir seulement le sujet bien exposé, le reste dans l'ombre. L'utilité ? Eviter les vitesse trop lentes qu'un fond plus sombre réclamerait pour être correctement exposé, et donc réduire sensiblement le risque de flou de bougé.


Pour les scènes avec des forts contrastes de luminosité, c'est là que le problème se pose. Un exemple ?



Après quelques recherches, on voit que les avis diffèrent sur l'utilisation de la mesure spot. L'une des solutions serait de prendre la mesure pour les basses lumières, puis une pour les hautes lumières, et faire la moyenne des mesures.

Exemple; la mesure 1 se fait sur les ombres et nous donne une vitesse indicative de 1/8. La mesure 2 se fait sur les hautes lumières, et nous donne une vitesse de 1/125. On calcule la différence d'IL entre les deux mesures grâce à une moyenne pondérée, on tombe sur 1/30, et on shoote. Petite précision; l'indice de lumination (IL) est la combinaison du diaphragme et de la vitesse d'exposition, définissant ainsi une quantité de lumière atteignant le capteur ou la pellicule. Personnellement, je cautionne pas particulièrement cette méthode, pas pratique et peu fiable. Après, c'est à vous de voir.




D'autres astuces existent pour ce genre de scène, notamment pour cibler les zones où vous voulez garder le plus de détails possible; par exemple, si vous voulez du détail dans les ombres, prenez votre mesure dans les ombres, et sous-exposez de 2 IL. C'est à dire, augmentez la rapidité de la vitesse d'obturation de deux crans, ou fermez votre diaphragme de deux crans. Si, à l'inverse, vous voulez garder des détails dans une zone de haute luminosité, prenez votre mesure sur cette zone, et sur-exposez de 2 IL = baissez la rapidité de la vitesse d'obturation de deux crans, ou ouvrez votre diaphragme de deux crans.


Exemple; pour la photo de ce tuto, si on veut des détails dans la zone 1 (sombre) et que la mesure nous donne 1/8 à f5,6 : on shootera à 1/30 et f5,6 ou à 1/8 et f11.

Si on veut des détails dans la zone 2 (hautes lumières), et que la mesure sur cette zone nous donne 1/125 à f5,6 : on shootera à 1/30 f5,6 ou à 1/125 f2,8.



Pour cette photo, les valeurs coincident, mais vous pouvez tomber sur des cas où vous devrez privilégier l'exposition d'une zone, et donc choisir de conserver le plus de détails possible soit dans les zones d'ombres, soit dans les zones de haute lumière.


Vous vous embrouillez avec tout ça ?

Il y a plus simple; saviez-vous que l'être humain pas trop bronzé et pas trop débronzé est muni d'une charte de rose 18 % ? Hé banane, regarde la paume de ta main, c'est du gris 18 % il paraît ! Astucieux quand le photographe est dans les mêmes conditions de lumière que le sujet qu'il veut photographier, et que l'intensité de la lumière ne risque pas de varier. D'habitude, je prends plutôt la mesure sur le dos de la main, ma paume est trop claire. Une fois la mesure prise, on bloque l'exposition, et on shoote, plus besoin de se casser la tête à chercher le point de mesure pendant trois plombes. Le pire, c'est que ça marche.

Après, il reste d'autres points de "gris 18" un peu partout dans la nature; l'herbe bien verte (quand il n'y a pas de modèle sur la photo, à ce compte là on prend la mesure sur son visage), le goudron pour les photos de rue ou de paysages urbains... Le plus pratique que j'aie trouvé jusqu'à présent reste la mesure sur le dos de la main, c'est efficace et super rapide.


Ah, et pour les plus tatillons, il reste la charte de gris 18, un petit bout de carton peint en gris 18 pour faire sa mesure. Idéal pour les portraits en studio bien éclairé surtout. Ca se trimballe partout, et ça évite les divergences sur les "ouais mais moi en été je bronze alors ma main c'est plus du gris 18". En voilà une en-dessous.




Voilà, si vous avez des précisions à apporter ou des points incorrects à corriger, n'hésitez pas. Ca peut paraître un peu complexe comme ça, mais on s'y fait très vite.

[ Venez en discuter et posez vos questions sur le forum d'Artic ! ]

Écrit par Boulette.




Copyright Artic.