Ouverture du Site le XX Août 2007 !

Bienvenue sur le site Artic, le site de l'Art. N'hésitez pas à visiter le forum !





Boulette



Boulette, pas encore majeure mais déjà ex-littéraire, aime bien parler d'elle à la troisième personne, vous en conclurez donc que c'est une mégalo assumée.

La bestiole en question a d'abord essayé de s'exprimer avec sa six cordes, mais sa flemme naturelle et son goût pour la théorie inutile et pédante l'ont poussée vers la photo. Ou alors c'était pour faire fermer la gueule à son père qui se prenait pour un artiste maudit, lui même ancien photographe amateur. Elle a, comme tout kikoolaule qui se respecte, commencé avec un petit compact tout automatique avant de se rabattre sur le reflex argentique de son patriarche. Depuis, elle s'est enfermé dans un monde codé de technique chiante pour l'être humain lambda, qui lui permet de camoufler son cruel manque de sensibilité et d'inventivité. Son trip; faire des photos chiadées, techniquement correctes, mais totalement vides de sens, de vie humaine et de gaieté. Elle n'a ni univers, ni patte particulière, à part sa monomanie pour le noir et blanc au rendu très crado. Poussant la recherche très (trop) loin, elle rate quantité d'opportunités photales par peur de la médiocrité et par chevilles trop enflées. Soyons clairs; prendre des photos et passer des aprèms dans une chambre noire la rendent folle, un peu comme Jimi qui fait cramer sa Strat' blanche, mais en moins pire quand même.

Pour ce faire, elle a asservi successivement plusieurs bestioles; d'abord un Minolta X500 et son 50 mm dont elle ne se séparera jamais (si vous l'avez jamais entendue brailler que c'est le meilleur matos au monde, vous devez être sourds), auxquels est venu se greffer un 70/200 Sigma. Vint ensuite un Panasonic FZ50, bridge capricieux de son état, seule incursion dans le monde numérique, et tout dernièrement un EOS 650 greffé de son 35/105, bientôt d'un 50 mm. Et avec tout ça, elle arrive encore à se plaindre. Vous la trouverez dans les concerts, sur un bord de scène à essayer de choper le shoot du siècle, dans la rue à guêter l'humain (vivant, pour une fois) que tout le monde oublie, sous un agrandisseur à batailler sur un négatif développé à l'arrache, ou au fond d'un paquet de clopes. Accessoirement, elle tape l'incruste en tant que co-modo dans les sections Photo (dans laquelle elle se plaît à pinailler et distribuer des coups de fouet), Chambre Noire (malgré le peu d'affluence dans le coin argentique) et AutoFocus (où les pauvres membres bénéficient de ses conseils douteux et pas toujours éclairés).

Quand elle gagnera au loto, elle se fendra d'un 30D et d'un 135 mm, ainsi que d'une licence à la FPF pour courir les concerts, acréditations en poche. Elle chie ouvertement sur les études de photo par pure jalousie, car elle sait très bien qu'elle a aucune chance, et continue à appuyer sur le déclencheur, comme d'autres vont au foot le mercredi aprèm.

Cette sale bête sévit aussi en dehors d'Artic sur son Deviantart, et vous pouvez la faire chier à tout moment sur MSN (darktruff@hotmail.com), elle a pas de vie sociale.




Copyright Artic.